L’horloge qui s’arrête

L’horloge qui s’arrête, c’est un nouveau concert avec un fil conducteur : le passage à l’âge adulte, les difficultés que l’on rencontre et les concessions que l’on doit faire pour s’épanouir à cette période, car notre vie d’adulte ressemble rarement à celle que l’on avait envisagée.

C’est aussi pour eux un nouveau tournant musical : une nouvelle guitare électrique pour Pierre-Alain, une trompette pour Yves-Marie. Une direction plus intime et plus personnel pour un concert rempli de reliefs durant lequel on se laisse porter.

Yves-Marie avait sorti fin 2016 un premier album intime et universel, il poursuit sa route en sortant de sa grotte et en dévoilant un nouveau titre, Les sémaphores auquel on s’identifie sans mal, comme un miroir qu’on promène le long d’un chemin qu’on lui souhaite radieux. (Soul Kitchen )